Drôme Gard décembre 2012

Voilà un petit bout de temps que je voulais aller voir la Ferme aux Crocodiles du coté de Pierrelatte dans la Drôme. 
Entre Noël et le jour de l'an je suis en vacances, Meije aussi alors pourquoi ne pas y aller faire un tour ?

La météo est d'ailleurs annoncée clémente. J'emmène aussi le petit fils nous serons donc 3 cette fois. Il suffit juste de mettre le siège auto à la place de la banquette arrière. 
Mercedi donc c'est le départ pour Pierrelatte mais nous n'irons à la Ferme que le jeudi. Arrivés en fin d'après midi je cherche une aire de stationnement pour la nuit.

On m'a conseillé sur un forum le petit village de Saint-Restitut pas très loin de Pierrelatte. 13 km précisément de la Ferme aux Crocodiles. 
Le parking à l'entrée de Saint-Restitut semble calme, désert, éclairé et presque plat. C'est un bon endroit pour y dormir cette nuit d'autant que le village semble magnifiquement bien restauré. La boulangerie pour demain matin est jsute à coté... Après une balade nocturne et une chasse aux trésors Géocaching nous passerons une nuit paisible sur ce parking. 3 autres CC sont venus se garer aussi pour la nuit.

Jeudi, nous sommes à 10h à l'entrée de la Ferme aux Crocodiles. L'espace pour se garer est immense et l'entrée en cet fin de mois de décembre m'aura couté 28 euros pour deux adultes et un enfant. Je passe sur les variétés de crocodiles que nous avons vus sans parler des tortues des Galapagos. J'ai toujours pensé que c'était un piège à touristes mais finalement cette ferme en vaut le détour. Dans les immenses serres chauffées à plus 30° à l'humidité presque oppressante, règnent en maîtres alligators, caïmans et autres espèces hostiles. La sécurité y est d'ailleurs omniprésente heureusement. Rien que la flore tropicale en vaut le déplacement. On en prend plein les yeux. J'y reviendrai sûrement.

croco1.jpg croco2.jpg croco-blanc.jpg
 Sous les tropics de Pierrelatte Songeuse.... Il eixste même des crocodiles Albinos

Après la visite je reprends la route direction Uzès. La possibilité de dormir dans Uzès est intéressante. C’est un France Passion, au Domaine Saint Firmin que je passerai donc la seconde nuit. Plutôt accueillant (comme généralement le sont tous les FP) ce viticulteur propose bien sur ses produits à des prix généralement inférieur à 5 euros et de qualité. Je repartirai avec un carton de 6 bouteilles de rouge vielles vignes. Là encore petite visite nocturne de la ville à le recherche entre autre des caches géocaching. Le soir les 5 emplacements sont occupés par les CC. L’été, les places doivent être chères..... ! Meije a pu chercher d'autres trésors avec le détecteur, le propriétaire étant totu à fait d'accord... 2 balles de Mousquet et une pièce de 10 cemtimes d'euros....

uzes-nuit.jpg vignes-uzes.jpg
Uzès le soir.... Autre chasse aux trésors dans les vignes d'un France Passion (avec autorisation bien sûr..)

Vendredi matin après une autre visite dans le centre ville et le repas su midi, je rejoins Haribo et le musée du bonbon.

Voilà bien là une belle arnaque à touristes. Comme tous les autres je me suis fais avoir de 15 euros pour visiter le musée qui retrace, sur plaquettes murales, l’histoire de la marque et la fabrication des bonbons ..... mais n’intéresse pas les enfants qui sont venus pour autre chose. La sortie du musée ce fait obligatoirement par la boutique et là.... il y en a de partout par paquets de 1 ou 2 kilos. Le rêve quoi ! Sauf que le rêve se transforme rapidement en cauchemar si comem moi vous avez préalablement pris le cours moyen de la fraise Tagada en grande surface..... 3,43 euros le kg à Carrefour alors qu’à la boutique de l’usine, censée vendre à prix réduit.... le kg de Tagada s’affiche fièrement à 5 euros.

tagada-carrefour.jpg tagada-haribo.jpg croco.jpg
 3,43 le kg chez Carrefour.....  5 euros le kg chez Haribo  Des kg de crcocodiles

 SI ça ce n’est pas nous prendre pour des cons.... je n’y connais plus rien. Et à voir les paniers à roulettes des visiteurs bondés de marchandises, je me dis qu’ils auraient bien tord de ne pas en profiter puisque les gens achètent.

 Je suis ressorti comme tout le monde avec mes paquets de bonbons mais ceux trouvé à la sortie près des caisses qui sont en promo avec des prix similaires à Carrefour. Bien sur on ne trouve pas toutes les sortes en promo. Je trouverai les fameux crocodiles en gélatine quelques 500 m plus loin dans la grande surface. Un beau piège à touristes par excellence.. bien joué Haribo !!!! Il est temps en cet fin d’après midi ensoleillé de reprendre la route vers l’Isère et la maison. Je remonte par la RN86 plutôt très calme malgré les bouchons annoncés en ce départ de vacances d’hiver. 

C’est au Teil en Ardêche que je passerai la dernière nuit sur l’aire de service municipal de la ville. L’endroit est plutôt sombre dans ce pseudo camping plus ou moins fermé en contre-bas de la ViaRhôna. Mais les personnes rencontrées à coté qui vivent dans leur camion aménagé m’ont garanti la tranquillité pour la nuit excepté de la musique.......

Pour la musique j’ai compris mais plus tard.... ils mettaient leur chaine hifi assez forte jusqu’à minuit.... ! Le reste de la nuit fût tranquille.  C’est avec le brouillard que nous nous réveillerons mais ce dernier disparaîtra rapidement. Subitement le panneau DT220 du CC s’allume... batteries auxiliaires à  zéro. Que ce passe t’il ? plus de jus ? visiblement si..... nous reprenons la route et vers midi je m’arrête à coté de Vienne, le panneau affiche 19 Amp.  Il y a du mieux mais ce n’est pas normal. 

De retour à la maison en milieu d’après midi je relie au secteur le CC et quelques 4 heures plus tard.... 50 Amp seulement. Là, c’est pas normal. Une batterie de morte ? la recharge ne se fait plus ? Je démonte un fusible vers les batteries (2x130 Amp) .. tout s’éteint dans le CC. Je remets le fusible qui était bon.... remet sous tension et 104 Amp s’affichent... la moitié de la capacité qui était réglée au tableau soit 208 Amp.  Quelques instants plus tard les 208 Amp s’affichent fièrement.... que s’est il passé ? j’en sais rien du tout mais c’est reparti ... ouf !!!

Voilà donc quatre jours sous le soleil (mais la fraicheur hivernale) du coté de la Drôme et du Gard à la poursuite des crocodiles en chair et en gélatine. 

pepere-4.jpg
Pépère chez Haribo

Date de dernière mise à jour : 01/01/2013