Les plages du débarquement etc...

J’ai pu en effet discuter en vidéo avec ma fille. C’est terrible internet. Pendant que certains partent complètements anonymes, d’autres comme moi partent avec balise GPS me localisant toutes les 10 minutes ainsi que le matériel nécessaire pour me connecter à la toile. Quand toile il y a évidement ! Sous la brouillasse je quitte Veules Les Roses pour Caen.

A Caen, il y a le Mémorial qu’il faut absolument voir. Ce mémorial retrace l’histoire de France de 1914 en passant par la montée du fâchisme, le débarquement des alliés, la libération et les années guerre froide entre URSS et USA.

Pour rejoindre Caen, j’emprunte l’autoroute et le Pont de Normandie. La dernière fois que je l’ai vu il était en construction. C’est impressionnant lorsque l’on arrive au péage. Ce pont semble être un demi cercle au dessus de l’eau. La première idée qui me passe un fraction de seconde est : Wouhaou la pente.. avec le vent qu’il y a on va arriver à le grimper ? Grimper.. mot que je connais bien avec mon passé d’alpiniste. D’ailleurs si ma fille s’appelle Meije, ce n’est pas pour rien ! Finalement, cette pente se monte sans accroc bien évidement. Je suppose que les suspensions Dunlop ont été d’une aide précieuse car lors de cette traversée, je n’ai pas senti mon camion bouger pourtant le vent était fort. Fort au point de ne pas pouvoir regarder la télé la veille... la parabole n’aurait pas résister !

Caen, le ville aux tripes...(cliché typiquement touristique)  ça tombe bien j’adore. Le GPS m’emmène directement au mémorial. Z’êtes déjà allés là bas en camping car ? Pour rentrer dans le parking dédié CC, il faut prendre à angle droit.... et pour sortir.. pareil !!!  Galère quand même ! Ils auraient pu couper les angles de végétations pour permettre au moins aux gabarits moyens de rentrer sans trop de manoeuvres...

 Bref, ce mémorial, un lieu moderne, complet, aéré, me permet de bien se remettre dans le feu de l’action avant d’aller sur les plages du débarquement. On replonge littéralement dans le pourquoi du comment. Après trois heures de visite, je rejoins mon CC et fonce en direction de la mer. Je n’ai que 2/3 jours à passer ici il me faut donc «cibler» mes visites.

Arromanches les Bains, Omaha Beach seront donc les priorités que je vais découvrir. Voilà 40 ans que je voulais venir là.. mais il va me falloir faire vite et il me faut aussi penser au retour car le travail approche, je ne suis pas encore en retraite... je ne suis pas encore payé pour rester en balades (houlla.. ça va réagir..... mais c’est un petit clin d’oeil à ceux qui constamment me rabâchent : C’est bien, y en faut des travailleurs pour payer nos retraites. Y sont lourds à force et se pensent drôles...Si cela se trouve, ces personnes ont travaillées moins que moi dans leurs vies.. j’en suis déjà à 41 ans de travail.... pour 55 ans !)

Donc priorité à l’essentiel à savoir, le port artificiel d’Arromanches les Bains, la plage du débarquement d’Omaha (même si les autres ont étées aussi essentielles), les musées attenants à ces lieux et bien sur et le cimetière américain.

Pour moi le choc est immense et je ne vais pas m’étendre sur ces lieux tellement ils sont chargés d’histoire et d’émotion. Je crois avoir laisser couler assez de larmes en regardant les films de documents réels présentés dans les musées.

Je savais que le débarquement était une fabuleuse armada en son époque, j’étais loin du compte... le matériel déployé dépasse l’entendement. Essayer maintenant de réunir les mêmes possibilités entre état alliés  ! Impensable et impossible !! Et pourtant ils l’ont fait à l’époque.

Z’êtes déjà allé sur l’aire de service d’Arromanches ? grandiose. 14 places.. 13 à droite et une à gauche (en fait dédiée au services..). Au milieu la borne de service.  Le gars de la mairie qui a pensé ça, je suppose un conseiller ou adjoint de la commission urbanisme et travaux, n’a jamais conduit de CC c’est sur. Une fois garé, je n’ai pas pu ouvrir ma porte de cellule sans toucher mon voisin. Je suppose qu’ils ont calculés l’espace en fonction..... des voitures. Autre hérésie à Arromanches. Il n’y a pas de vidange des eaux grises sur l’aire de service ou alors un semblant de grille mais il faut une rallonge pour vider ou utiliser un sceau. Son seul atout.. la proximité du centre et de son musée et sa gratuitée.

En allant sur Saint Laurent sur Mer, petit détour sous la pluie pour voir les Batteries de Longues sur Mer. 4 blokaus toujours équipés de leurs pièces d’artilleries dont un d’entre eux pointe encore fièrement son canon vers le large. La première batterie a quand même largement reçue sur la tronche.... Mais la plus grande émotion pour moi sera lors de visite du cimetière américain.

Sur ce site il y a une exposition et pour la visiter il faut monter pattes blanches.

Avant de passer sous la portique détecteur de métal, il faut tout poser dans un casier.

Je pose le D2X Nikon dans le casier..
« Vous avez autre chose ?
-  Un autre appareil, un Canon G2....
-  Posez le.. !
- Vous en voulez un autre ?»
Regard inquiet d’un garde....
-  Un Iphone 4.. terrible pour les photos lui dis je...
Sourire forcé....
- Les clefs du CC, le morlingue (portefeuille... connaissent rien ces ricains) faut que le les posent aussi ?
-  Aussi et passez sous le portique !!
- C’est un 2,8 me dit un garde ?
- Oui, un vieux (5 ans) mais il cartonne !
-  Belle bête !
-  Merci !
Il voulait parler bien sur du caillou 17/55 de 2,8 qui est monté sur le D2X !

Je passe sous le portique
Beep beep beep...
Merde une pièce d’un euro dans le fond de la poche..... je la pose dans la casier, repasse sous le portique
Beep beep beep

Me reste quoi ? ma boucle de ceinture peut être ?
-  Dans votre poche c’est quoi là ?
-  Là ? des mouchoirs en papier, je pleure pas mal en ce moment....
-  C’est bon passez..
-  Merci Messieurs !

 Je récupère mes affaires mais le monsieur derrière moi qui a aussi de l’humour me dit :
-  A poil faut passer (il remettait sa ceinture !)

L’expo est tout aussi poignante que le reste.
L’extérieur ? Z’avez déjà vu des hectares de pelouse tondus ras et finis au ciseaux sans quasiment une feuille morte dessus en ce début d’octobre ?

Après les alignements de tombes, je rejoins la plage d’Omaha. C’est marée basse ce qui a pour effet d’amplifier les émotions. Je reste sous le choc.
Je vais résumer ces visites d’Arromanches et d’Ohama par ces quelque mots qui pour moi valent tout les récits du monde :

9368 américains  reposent en paix ici (et je ne compte pas les pertes des autres nationalités présentes en juin 44) pour que soient libres mes parents, pour que soient libres vos parents !!!!! et par défaut, que je sois libre de me balader en camping car à travers la France.
Cela fait peut être 67 ans déjà, cela fait peut être cliché ringard mais c’est tellement réel.

Quand je pense qu’au début des années 70 on avait purement et simplement interdit d’antenne la chanson de Sardou : Si les Ricains n’étaient pas là.. vous connaissez la suite bien sur.

Je rejoins Port en Bessin et son parking dédié camping car. Un panneau à l’entrée indique : 3,5 euros la nuit. J’y ai bien dormi et rien payé.
Dans la matinée je reprends la route direction l’hopital Trousseau de Tours quelques 300 km plus loin. Je vais rendre visite à une amie dijonnaise victime d’un grave accident dans la région et hospitalisée ici. Après mon passage à Tours je rejoins Blois et un relais France Passion proche de Chambord. Son avantage est qu’il est situé au bord d’une piste cyclable menant tout droit à Chambord quelques 8km plus loin. Même pas besoin de prendre le CC pour aller visiter le château. Ce relais France Passion est producteur de Cheverny.. à découvrir mais avec modération bien sur !!!!!!

Date de dernière mise à jour : 12/10/2012