Saint Tropez avril 2012

Comme a mon habitude, je pars en sortant du travail vers les 1h00 du mat’.
3 heures plus tard je m’arrête sur un aire de service déjà bondé de camions et de CC qui bien sûr dorment depuis belle lurette.
Je ne dois pas être loin d’Orange. 8h je suis déja sur la route, les autres CC n’ayant pas encore bougés. Peu de monde sur la N7  jusqu’au moment ou je me dis.... tiens, si je prenais l’autoroute pour Toulon.

Pas bien longtemps puisque je m’arrête boire un café et recale mon GPS pour Ramatuelle.... Sortez de l’autoroute et prenez l’autre autoroute direction Nice.
Bon.. je m’exécute... et me voilà en sens inverse pour 10 km.
Finalement l’itinéraire n’est pas plus long mais me fait passer par La Garde Freinet.

 Alors là.. la montée est digne d’un rallye automobile mais c’est sans compter sur le 318 qui donne le meilleur dans les virolos très très serrés. Les voitures qui suivaient derrière moi devaient se dire : ah non.. un camping car pour monter ! Mais si.. et le CC qui monte est un V6 qui est en pleine forme et son conducteur a une envie de jouer., je ne vous raconte pas !!! Bon, il faut reconnaitre que la conso a dû exploser pendant ces 28 km mais jamais ils n’ont pensé un instant qu’un CC pouvait «pousser» comme ça sur de très petites routes de «montagne» aux virages très serrés et aux voitures venant de face pas toujours dans l’axe. Bravo encore une fois pour la précision de la direction de ce porteur.

En arrivant à Saint Tropez, je refais le plein...non, j’y crois pas.... 11,66l au 100 . Jamais je n’ai consommer moins. 

Direction l’aire de service des Tamaris, on m’en a dit du bien.. c’est vrai, c’est sur le bord de la plage de Pampelonne et le soleil est présent.
Dans l’ après midi...montée à Ramatuelle à vélo.. punaise ça monte ! mais le village est splendide et comme à mon habitude je cherche des caches..... et je passe au cimetière voir la tombe de Gérard Phillipe. 

3-8.jpg 6-8.jpg 1-5.jpg
     

Dimanche.. direction Saint Tropez ses caches, ses lieux mythiques etc etc etc...
Pas mal de monde pour un dimanche mais bien loin de l’affluence des jours de juillet ou août que j’ai pu connaître.

Comme à son habitude, le sosie du Gendarme de Saint Tropez fait son «cinéma» devant le Sénéquier pour le bonheur des touristes que nous sommes.. les bateaux de luxe sont là..... les Ferrari et Bentley aussi.. bref, Saint Tropez reste Saint Tropez même en avril. Ce n’est pas ce que je suis venu chercher, c’est plutôt le soleil, le climat et peut être un peu l’ambiance il faut dire.

A la recherche d’une cache de Géocaching au nom évocateur Milliardaire view’s... j’en profite pour rendre un hommage à Eddy Barclay ..
La nuit ... une bonne averse me réveille... ça tape sérieusement sur le CC mais en finalité, ne vaut il pas mieux que la pluie tombe la nuit ?

Lundi matin, direction le Cap Camarat à vélo bien sur. Ca monte encore... forcement le retour sera sympa car en descente. Soleil, peu de monde et météo pourrie à Lyon je profite de la vie. Toujours à la recherche de mes caches existantes ou pas.... je découvre le secteur, les petits chemins entre les rochers et les routes calmes.
14h au CC le temps de manger un bout au CC et hop..... direction Saint Trop again !

En fait, Saint Trop est attirant, fascinant.. pourquoi ? j’en sais rien. Il y a quelque chose qui m’attire.. ce n’est pas le luxe bien sur mais surement le fait qu’il fasse beau et que la lumière est complètement différente de ce que je connais. Il y a déjà du monde en ce mois d’avril mais parcourir ce village à vélo reste réellement un LUXE pour moi. 

Je vais donc y passer quelques jours en me promenant dans les ruelles entre artisanat et peinture.
Le beau temps est là, le soleil et la douceur.

Mercredi matin direction Cavalière sur la commune du Lavandou mais s'il fait toujours du soleil, le vent s'est installé.
Je pars chercher les caches sur le secteur t c'est ma foi agréable de traverser les collines varoises par cette douceur de printemps.

st54.jpg st53.jpg st51.jpg
Du vent et le Lavandou au fond Une petie chapelle à découvrir avec le Géocaching. Autre cache de géocaching dans les collines varoise

 

De Cavalière je remonte sur Bagnols Sur Cèze. Son aire de service sur un rond point ne me plait pas du tout... Vite mon FP ! Tiens un viticulteur à proximité.
Coup de fil.. bonjour.. vous pouvez me recevoir ? Ok merci j'arrive. J'y passerai une nuit calme et reposée mieux qu'au bord de la route sur l'aire de service :-(

De là je redecends vers Bezouce au dessus de Nîmes. Pourquoi ? je viesns de voir qu'un FP (france Passion) est un coutelier.
Connaissant ma passion pour les couteaux, je suis obligé d'y aller. C'est Le Camarguais, un artisan coutelier qui est aussi FP. Je passe l'après midi à tourner en vélo autour des caches locales puis remonte quand même en direction de l'Isère.
Au passage, arrêt à midi à Lédenon, joli petit village ou je passe l'après midi à la recherche de mes fameuses caches. Si j'en ai trouvé, j'y ai aussi perdu mes lunettes de soleil...  de vue :-(
Impossible de les retrouver.

ledeno.jpg
Un petit barbecue à midi... ni vu ni connu !


Au fil de ma remontée, je pensais m'arrêter à Saint Paul les Trois Châteaux. L'aire de service municipal est sur une place publique au beau milieu des voitures... Vite mon guide FP !!!!

Les Granges Gontardes.... voilà un FP qui m'inspire. C'est un viticulteur mais lorsque j'arrive à plus de 19h c'est fermé. Je m'installe pour la nuit avec deux autres CC déjà en place.
Au calme et il y a même deux prises de courant EDF mais déjà squattées.

Au petit matin je reprendrai ma route direction la maison en passant par Les Chambarands. La route est déserte on comrpends pourquoi..... 10% de pente.. j'avais oublié ce détail.
La prochaine fois je regarderai bien ma carte et ne ferai plsu confiance à mon GPS

 

Date de dernière mise à jour : 12/10/2012