Monténégro

Mardi 23

A part la pluie de la nuit, il y a eu deux gros orages …. Ça a pété grave comme on dit. Soit disant que le Monténégro est le pays le plus arrosé de l’Europe, je confirme.
A  7h30 nous sommes réveillés et prêt à 8h. Il ne pleut plus (pour l‘instant). Spiro nous attend avec un sac. Un sac de 4kg de Kiwi dans les mains.  « It’s for you »…. ce sont des Kiwi de son verger que nous n’avions pas vu en arrivant de nuit. Ils seront bons dans 20 jours !
Il a aussi dans sa main une photo de campeurs français qu’il veut nous montrer et qu’il avait accueillis en 1970 ce qui lui avait laissé un souvenir inoubliable se souvenant même des prénoms. Or, lorsqu’il a vu la plaque française du CC….  Ses souvenirs et sa gentillesse l’on conduit naturellement vers nous je suppose.
Après le plein d’eau chez Spiro, nous le suivons en direction de son travail à Cetinje, ancienne capitale royale du Monténégro. Il pleut, le plafond est bas mais on s’y attendait. Venir dans les Balkans en novembre c’était s’assurer des jours plutôt pluvieux qu’ensoleillés.  Nous ferons 30 km à travers la montagne noire (Monténégro) sans jamais bien voir les paysages. Arrivés à Certinje, nous nous garons au muséum. Il pleut toujours aussi fort ! Spiro tient absolument à nous faire découvrir son musée. Pas de touristes en cette fin novembre et nous passerons de salle en salle avec notre  guide exclusif, passionné, et très grand connaisseur de ces racines monténégrines.
Nous saurons tout sur les princes et rois de ce pays dans les moindres détails. Après s’enchainera la visite des appartements royaux et en sortant Spiro tiens absolument à nous monter une chose…. Un des joyaux du Monténégro. Le musée d’Art est fermé mais Spiro a ses entrées et l’on nous conduira à travers les salles de ce musée dont les murs sont couverts de tableaux anciens et modernes vers le joyau en question. Il s’agit d’une icône de 50x35 approximativement en or massif. Elle représente un personnage (dont le visage à disparu mais dont la silhouette et la chevelure est bardée de plus de 270 diamants dont certains approchent la taille d’un petit pois. D’autres grosses pierres précieuses ornent cette icône. Valeur inestimable vous vous en doutez !!!
Il est midi et nous proposons à Spiro de venir manger avec nous mais visiblement il ne mange pas le midi. Qu’à cela ne tienne, il nous accompagne pour boire un jus de fruit. Il nous conseillera pour commander un plat typique local et voudra même payer la note.
il ne manquerait plus que ca !!!!! M’enfin !!!!!
il prendra sa voiture pour nous remettre sur la bonne route en direction de Stephi Stephan (Saint Etienne) cette ile devenue hôtel de très grand luxe, fleuron du tourisme monténégrin avant de retourner à ses occupations professionnelles. Nous avons été marqué une fois de plus par la simplicité de Spiro, par la lucidité et l’humanisme de ce personnage. Il s’est confié à nous comme peu de personnes ne peuvent le faire nous expliquant tantôt l’histoire de son pays, tantôt la vie politique, ses voyages , ses espoirs en l’humanité, ses déceptions… un personnage de grande valeur Spiro !!!!
Nous quitterons Spiro avec un pincement au cœur, persuadés qu’une telle rencontre n’arrive que  rarement dans un voyage tel le notre, loin des hôtels et voyages formatés, programmés….
Si à Cetinje nous y avons vu de la neige, la route qui nous mène à Budvar au bord de la mer grimpe désormais parmi les montagnes. 5 km plus loin c’est Stevi Stephan, cette perle de l’Adriatique posée au bord de la côte. Il s’agit d’une ile de pêcheurs devenue hôtel de luxe privée et prisée des plus grands de ce monde. Nous descendrons jusqu’au pied en ce mois de novembre désert de touristes.

Une fois garé sur la parking à 2 euros de l’heure, l’accès à l’ile nous sera refusé.  closed !!!!
Nous rejoindrons Budvar et un parking payant pour y passer la nuit sous des orages violents.

     

Dans la cour de Spiro pour la nuit
Spiro avec Benji
En le suivant en direction de Certinje sous une pluie battante

 

     

Un guide uniquement pour nous dans les musées de la ville
Père et fils ...
Stevi Stehan, la perle du l'Adriatic

     

Pèpére devant cette magnifique vue
Oulla, la mer déborde, il pleut trop ici...
Meije, Pépère tenait absolument à taper le texte de ce voyage...

Date de dernière mise à jour : 06/11/2011