Pise

Samedi 23 avril
C’est la pluie qui me réveille à 5h30. Une journée maussade semble s’annoncer. Subitement je viens de penser que j’ai oublié de prendre le bouquin et la carte Camping Card ACSI. Je ne pourrai donc pas bénéficier du forfait de 15 euros/nuit à Solfatara et Pompéi. J’étais sur d’avoir oublier quelque chose…. Voilà qui est fait !
C’est à 9h00 que nous décollerons du CC pour aller monter au sommet de la tour. Il y a déjà pas mal de monde sur le parvis. Je prends les billets.. 30 euros  et RDV au pied de la tout à 11h. Bon, on va faire les boutiques que Meije me dit ?

Finalement nous serons les premiers à monter dans le groupe de 11h ce qui va me permettre de filmer la montée. Les marches sont avalées au pas de charge et nous voilà au sommet. Pourtant ces marches sont énormément usées. Depuis l’an 1300 on comprend que quelques paires de pieds sont passé par là…..

30 euros cela semble cher mais finalement ça les vaut. La vue est splendide malgré le temps couvert mais monter au sommet de la tour de Pise restera magique pour nous.

Piaggio, Meije et Tour de Pise

On fait les boutiques Papa ?

Tour à tour....

Un mythe, redresser la Tour !

 

Pépère monte sur les épaule de Tita ....

Et là, ça va  ?

S'ont bizarres les italiens ici....

On reprendra la route vers 13 h après avoir mangé une pizza dans l’enceinte des monuments historiques. Alternance de pluie fine et nuages… pas terrible ! On ne prendra pas l’autoroute mais la strada pour s’approcher de Rome quelques 300/400 km plus loin. Je m’arrête pour faire le plein. J’ouvre mon bouchon de réservoir et le laisse sur la pompe… la pompe ne fonctionne pas. Je rentre dans la boutique… Cash me dit le pompiste.. le temps que je comprenne qu’il faut mettre des billets dans la machine pour actionner la pompe, je décide de repartir, il me reste quelques 80 km d’autonomie. 10 km plus loin je trouve une nouvelle station et me rappelle d’avoir poser le bouchon sur la pompe. Panique ! en effet, plus de bouchon. Je coupe à l’italienne la ligne blanche pour repartir en arrière et retourner à la station…. oh miracle, le bouchon est là qui m’attend.
Je repend la route pour rejoindre l’autre station… 1,485 le litre de gasoil. Plus je m’approche de la Lybie plus c’est cher ? 12,39 l au 100 c’est la moyenne que je viens de faire à 90km/h au régulateur comme quoi en limitant la vitesse, on limite la conso !

 

Pas facile de trouver un camping à l’approche de Rome. Nous sommes sur la Via Aurelia et s’il y a des restos… pas une pancarte pour un camping. Je fouille dans ma base de données du GPS.. ASV qui veut dire Aire de Service Vérifié… dans 20km. On va se fier à lui si c’est vérifié !!! En effet, on trouve une belle aire de service ou il y a quelques 50 CC italiens et un étang. Ca pu l’œuf pourri… pour sur qu’il doit y avoir des sources d’eau chaude à proximité.
La pluie reprend doucement… demain sera une autre journée qui devrait nous amener à Solfatara dans la banlieue napolitaine.

Date de dernière mise à jour : 06/11/2011