Italie et Igoumenitsa en Grèce

11 aout
Drôle de jour pour partir non ? C’est mon anniversaire et 58 bougies sur le gâteau. Mais partir pour plusieurs mois le jour de son anniversaire n’est ce par original ?

C’est de bonne heure que je quitte Courtenay sous la grisaille. Je fais le plein à Carrefour Voiron (38) et c’est même la pluie qui va m’accompagner un bout de temps. A Briançon je cherche l’aire de service… c’est déjà bien saturé à 16h. Je trouve finalement une place et pars faire un tour dans le vieux Briançon qui mérite la visite. La nuit sera calme mais fraiche. 12° au réveil et 17 dans le CC.

8h30 je quitte Briançon et « bascule » en Italie. Punaise ça monte !!!!!
Pas de soucis la boite auto est gérable à souhait à la montée et le Telma à la descente est exceptionnel.

Il commence à faire chaud sur les routes italiennes. Peu de monde au volant c’est agréable s’il n’y avait pas les radars à toutes les entrées de villages. 50 km /h alors que c’est une 4 voies…. Je reprends l’autoroute bien moins cher qu’en France. C’est à Piacenza que je m’arrête pour y passer la nuit. L’aire de parking CC m’a été indiqué par Contatccamper sur mon Ipad. Sauf que je suis seul sur ce parking avec les 35° degrés en arrivant. Ce soir à 21 heures, le thermomètre indique encore 30° et pas un CC garé à coté de mois en ce 12 août.

Quel changement avec les 17° et la pluie d’hier en Isère. J’ai passé la nuit seul sur mon parking au pied de l’immeuble de la Policia. Ma première nuit sous la chaleur ne m’a pas réussi, j’ai eu du mal à dormir tellement il faisait chaud. A 7h30 je repartais en prenant l’autoroute. Direction Rimini ou Ancône. J’ai voulu prendre du gasoil mais il faut mettre des billets dans la machine. Ca ne m’a pas plus, je prends l’autoroute et m’arrête à la première station : 1,88 le litre soit 107 euros le plein !!!! Pas grave j’en ai assez pour aller en Grèce.

J’ai donc continué sur l’autoroute et sorti à Rimini sur la cote Adriatique. 19 euros pour 240 km, rien à dire. Direction l’aire de Rimini à coté du centre ville : 10 euros sans courant.  Pas grave coté énergie j’ai ce qu’il faut. Le vent est fort et chaud et j’ai du rouler avec parfois 33 degrés sur la route. Remarquez bien que depuis que je suis arrêté, la température n’a pas descendue en dessous de 34. Parti à vélo à la recherche de la plage, il m’a fallut faire 3km de bord de mer pour trouver enfin une plage publique.  En principe il doit y avoir tous les 200m une espace publique sur le littoral mais j’avais oublié que j’étais en Italie. J’avais oublié qu’aucun conducteur ne met son clignotant, j’avais oublié qu’une ligne blanche ne sert à rien puisqu’ils me doublent sur cette ligne blanche et sans clignotant. C’est je pense juste pour me mettre dans l’ambiance de ce qui m’attend.

Bateau Soute 2 Bilan
La bateau arrive Pépéère dans la cale Polution et bilan carbone pas terrible quand même

 

Récompense : la mer est chaude et l’air ambiant encore plus. Quel changement en deux jours avec la maison !!! Après la baignade visite de la vielle ville de Rimini et première cache de géocaching sur l’Adriatique. Ayant oublié la Biafine, je passe à la pharmacia et oh miracle…..  ils en ont ! Je rentre à ma maison à roulettes prendre une douche. L’avantage, pas besoin de faire chauffer l’eau lorsqu’il y a 34° … économie de GPL. Demain je repars pour Ancone me mettre en attente de mon bateau pour enfin commencer réellement mon aventure grecque. Bien qu’ici à Rimini je n’ai pas vu l’ombre d’un français.

Il était prévu que j’embarque le samedi après midi. En arrivant jeudi midi je passe au bureau de Minoan Lines d‘Ancone et demande s’il est possible d’embarquer plutôt. Pas de soucis me répond t’on. Moyennant un supplément de 93 euros, le prix d’un billet plein tarif. J’embarque donc et j’y passe une mauvaise nuit. J’avais prix un billet avec siège type avion confort. Oh c’est pas mal, grand espace, feutré, peu de monde… mais des vibrations telles que perso, je ne supporte plus du tout ce genre de problème. J’ai donc fini par dormir 2/3 heures en classe éco. Le reste du temps j’ai erré entre pont avant et arrière en extérieur en tee shirt tellement il faisait bon et chaud toute la nuit en pleine mer.

En arrivant, j’ai voulu chercher un supermarket mais… c’est le 15 août et tout est fermé. Je me dirige vers une pointe de terre au nord d’Igoumenitsa et là… le paradis ou presque. Je me souviens y être passé il y a 4 ans avec Benjamin lorsque nous avons remontés les Balkans. Je m’y arrête donc pour une baignade méritée après le bateau. 28/29° dans l’eau.. la vache le contraste !!!! sauf que l’on ne peut pas resté dormir ici, la police déloge les camping cars le soir. Je pars donc pour une première nuit vers un terrain de camping, l’Elena au sud d’Igoumenitsa. Là encore un paradis… presque les pieds dans l’eau et pas cher, 13,50 euros sans EDF. Je pensais y rester deux nuits mais aux jumelles j’apercois de l’autre coté de la baie 2/3 CC garé. Un petit tour de vélo et hop, il est possible d’y passer la nuit. Je quitte donc le camping et rejoins ce débarcadère de petits bateaux de Plataria. C’est venté et fort heureusement car il fait chaud… très chaud, le soleil plombe à 15,4 Amp……….  C’est ma nouvelle « notion » de l’ensoleillement … un genre de déformation due à l’installation des 3 panneaux solaires sur le toit du CC.

Orage France  
Des pentes à 20% sous l'orage Igoumenitsa sous 33 °  

 

Des pêcheurs taquinet la dorade.. je sors mes cannes…. Ils ne parlent pas français ni anglais…. Moi non plus je ne parle pas grec… mais on arrive à se comprendre. Sa fille de 10 ans connaît quelques mots d’anglais et avec le traducteur de l’Ipad, on arrive à se comprendre. Il me reste une glace au congel, elle a fait le bonheur de cette gamine radieuse.  Ils sont repartis avec des grands signes .. bye bye….. en me laissant des vers de pêche. Ca, c’est ce que l’on peut appeler de la convivialité et c’est bien ce que je suis venu rechercher. Je vais donc passer la nuit ici, à « 300 m une discothèque « crache » ses décibels, les pêcheurs sont sur le ponton avec une frontale et chose que je ne connaissais pas… des bouchons lumineux.

Peche1  
Pêche avec les bouchons lumineux et frontales  

 

Finalement je n'ai encore rien dormi. Il y a avait un mariage et jusqu'à 4h45 la musique a été forte même avec mes bouchons pour les oreilles. 8h je reprends la route direction les Météores. 

Date de dernière mise à jour : 17/08/2014