Croatie

Mercredi 24 novembre

9h45 nous décollons après que la nuit fut quelques peu bruyantes… orages.. oh désespoir !!
Le parking nous a couté 13 euros mais nous avions encore une fois, un gardien pour nous tout seul puisque qu’il n’y avait que 2 ou 3 voitures et nous.
Direction Kotor et ses bouches. Un paysage exceptionnel parait il ! Le GPS a retrouvé une trace. Tiens,  le Tomtom refait surface après plus de 2200 km. Le GPS Europe ne dispose pas en effet des cartes de l’Albanie, de la Macédoine, du Kosovo et du Monténégro.
Chaque matin lorsque l’on nous démarrons, nous avons une pensée envers les personnes qui nous suivent à la trace….. c’est rigolo…. Ou ils vont les Moreau ? Même nous ne le savons pas !
On se dit : tiens … Fafa regarde la carte (petit clin d’œil) et il se dit… tiens ils avancent… tient, ils sont arrêtés… terrible ce truc !!!!!!
Arrivés à Kotor, c’est vrai que le paysage doit être grandiose. Mais sous de fortes pluies, c’est bien différent. Nous prenons les toutes petites routes du bord de la cote. C’est gonflé quand même avec un gros CC mais on est en novembre et il n’y a personne.

On pourra tranquillement faire des photos de ces fameuses iles avec une église en plein milieu, ces iles figurants parmi les plus belles cartes postales du Monténégro.
Passées la frontière du Monténégro en 2 mn chrono, celle de la Croatie ne nous à demandé pas plus de temps. L’autre perle de l’Adriatic sera Dubrovnic. Quelle vue superbe de la route lorsque l’on arrive !
On trouvera une place presque au bord des remparts non sans avoir une certaine inquiétude de ma part  quand à la légalité de stationner en Croatie sans payer sa place…….
Très belle ville, déserte en novembre. Dubrovnic s’offre à nous sous des pavés mouillés ressortant la splendeur de ses pierres. Nous prendrons poissions frits et calamars grillés  pour l’équivalent de 28 euros avec les boissons. Bon sang, on n’a plus l’habitude, c’est cher.
Pire.. les clopes sont hors de prix : 3 euros !!! un comble !!!!
Nous reprendrons la route pour rejoindre à la nuit tombée (16h30) le petit village de Slano au bord de la mer.
Un petit village tranquille. Tous les Autocamp (Camping) étant fermé, on doit pouvoir être pénard ici.
Parabole relevée, L’OL joue se soir….. Uns voiture stationne à coté, moteur tournant…. Finalement Benji me dit que c’est les flics…. Ils repartent. Visiblement on pense que nous serons tranquilles pour passer la nuit.

 

Les Bouches de Kotor
Sous la pluie et un rayon de soleil

 

 

Toujours à Kotor
Les églises dans la passe de Kotor

 

 

Toujours les églises, tellement typique
Père tient le parapluie pour que je puisse faire les photos

 

Quel débit d'eau....
La frontière Croate

    

Dubrovnic vu du haut...
.. et dans les rues arrosées

   

Dans les ruelles de Dubrovnic
Et Pépère était là....

  

Poissons frits et calamrs grillés au menu
J'y vois pas beau devant

Date de dernière mise à jour : 06/11/2011